À la fin de chaque des OKC Thunder, on s’attarde souvent sur les statistiques des joueurs, dont Russell Westbrook particulièrement. Dernièrement, on remarque souvent une ligne bien noircie sur les points, les rebonds et les passes décisives puisqu’en effet, le joueur d’exception affiche une moyenne de triple-double la saison dernière. Pourra-t-il enchainée une 2e saison avec un tel rythme ?

Westbrook, triple-double de moyenne !

Lorsqu’on parle de triple-double, il faut absolument se rappeler d’Oscar Robertson qui est le maitre du triple-double all-time. Durant sa carrière de 14 saisons, il en a réalisé 181 en tout. Avez-vous une idée du travail qu’il aura dû fournir pour effectuer un tel record ? Eh bien, pour la saison 2016-2017, Russell Westbrook lui a réalisé un exploit jamais réalisé avec une moyenne de triple-double par match. Cette saison, il a d’ailleurs établi un record jamais vu depuis l’histoire de la NBA avec 42 triples-doubles à la fin de la saison, ce qui lui a valu le titre de MVP (most valuable player) ou meilleur joueur de l’année d’ailleurs. À seulement 29 ans, le meneur des Thunders enchaine les statistiques et aujourd’hui il compte 100 triple-double en carrière.

Un enchainement sur deux saisons

Les rumeurs sont en effet justes puisqu’en ce milieu de la saison régulière, Russell Westbrook continue sa lancée et enchaine les triples-doubles, encore pour cette saison 2017-2018. Si un tel exploit n’a été vu depuis Oscar Robertson, le meneur des OKC l’a aujourd’hui rendu banal puisque pour la deuxième année consécutive, il affiche encore une moyenne de triple-double. En sortie du week-end All-Star, le MVP affiche des statistiques folles par match : 25,4 points, 9,4 rebonds et 10,4 assists en moyenne. Il a donc fait ses prouesses sur 57 matchs alors que son équipe a disputé 59 matchs. Il lui reste alors 23 matchs à jouer pour confirmer son exploit pour cette saison, une fois de plus.

Les plus marquants triples-doubles de Westbrook

Russell Westbrook n’était en rien un spécialiste du triple-double à son arrivée dans la ligue, d’ailleurs, lors de sa première saison en 2009, il n’en comptera qu’un seul. La même chose pour la saison 2011-2012, d’ailleurs, en 6 saisons, il ne comptera que 6 triples-doubles. C’est à partir de la saison 2014-2015 que tout va changer puisqu’il va accélérer son rythme.

Parmi ses triples-doubles les plus impressionnants, on peut citer :

–          Avril 2016 : un triple-double en 14 minutes et 33 secondes

–          Décembre 2016 : son plus altruiste avec 26 points, 11 rebonds et 22 passes

–          Mars 2017 : un triple-double parfait avec 18 points (6/6), 11 rebonds et 14 passes

–          Mars 2017 : le plus imposant avec 57 points, 13 rebonds et 11 passes